mars 17

Mots-clés

L A N E (Love And Noise Experiment)

Un groupe de familles.
L A N E, c’est une affaire de familles. La grande famille du rock angevin comme une évidence mais, surtout, le rapprochement de deux groupes, Daria et Les Thugs, et de deux fratries, les Belin et les Sourice.

Un groupe de guitares.
On l’espérait, ils l’ont donc fait. Eric et Pierre-Yves Sourice rebranchent les guitares pour se faire bousculer par la génération Daria. Les rôles se répartissent : les anciens Thugs gardent leur instruments respectifs — guitare/chant et basse/choeurs —, comme Etienne Belin sa guitare, mais son frère, Camille, habituellement guitariste/chanteur dans Daria, s’assoie derrière la batterie de L A N E, tandis que Félix Sourice, neveu et fils des anciens, batteur de son état, choisi ici de saigner sur la troisième guitare. Un nouveau mur de six cordes s’est contruit à Angers !

Un groupe indie (punk) rock.
On ne prèsente plus Les Thugs, leurs dix-sept ans de tournées et leurs neuf albums (édités entre 1985 et 1999 par Closer records, Bondage, Vinyl Solution, Roadrunner, Sub Pop, Alternative Tentacles et Virgin/Labels). On ne présente pas plus Daria et leurs cinq albums en dix ans (dont le dernier, Impossible Colours (2016), a été enregistré et produit par J. Robbins, l’âme du groupe Jawbox et producteur émérite de Jawbreaker, Against Me!, Coliseum ou Lemuria). Dans L A N E, les influences Buzzcocks, Nomads, Hüsker Dü et Wipers des premiers se mêlent parfaitement aux références Hot Water Music, Fugazi, Burning Airlines et Foo Fighters des seconds.

Un groupe et un premier EP.
L A N E, quatre lettres (pour Love And Noise Experiment) qui existent depuis 2017 et déjà quatre titres gravés sur CD et vinyle. Quatre compositions façonnées selon les règles du punk rock international (simplicité, efficacité, spontanéité et radicalité), mais nimbées dans une aura pop délibéremment virale. Quatre titres qu’on attend de découvrir en version live (bientôt, bientôt…). Quatre titres qui en préfigurent déjà d’autres…

http://www.facebook.com/loveandnoiseexperiment/

Photo vignette : Rémi Sourice.