octobre 05

LES THUGS « Tout Doit Disparaître »

bandeau-écouter-Spotify  bandeau-écouter-Deezer    bandeau-acheter-itunes

Je me souviens. C’était en 1978. Les punks déclaraient partout que le rock’n roll c’était trois accords, et fuck off la technique ! Quelques économies dans une basse, une guitare, une batterie, la méthode à Dadi et wouah ! on peut faire un morceau avec un mi, un ré, un la ! Deux couplets, deux refrains, des paroles, on appelle ça « Travail, Famille, Patrie » et le groupe « IVG ». L’histoire a démarré ainsi, par nécessité. Faire du bruit, brailler qu’on n’était pas d’accord. Pour nous, le rock’n roll c’était comme la vie. Le combat et l’amour, des guitares et des mélodies.

Le premier concert a lieu en 1983 à Angers dans un bar sans alcool, ça ne s’invente pas ! Deux premières démos et nous rencontrons la furieuse équipe de Gougnaf Mouvement ; branchés sur le même courant alternatif, nous nous entendons vite pour produire ensemble notre premier 45t « Frenetic Dancing », qui nous permettra de tourner, beaucoup, et de signer, après un premier mini LP chez Closer Rds, sur Vinyl Solution basé à Londres. Et c’est pour nous le début de cette aventure internationale qui nous emmène partout en Europe et jusqu’aux Etats-Unis, pour des concerts et des rencontres inoubliables.

15 ans plus tard, lorsque nous enregistrons « Tout doit disparaître », au studio Black Box, près de chez nous, avec Tech notre sonorisateur aux manettes, nous savons déjà que ce sera le dernier album. La décision irréversible a été prise quelques mois plus tôt. Nous n’allions pas passer le bug de l’an 2000 et ça nous faisait rire.

L’album contient comme d’habitude ce que nous apppelions les morceaux THUGS, un mur de guitares, une batterie ferroviaire, avec la voix et les choeurs qui surfent sur l’ensemble, comme « Gone », « In town » ou « I’m just kidding ». Mais aussi nos digressions habituelles, cette fois en plus grand nombre, qui faisaient dire à nos fans de la première heure, que l’on se ramollissait ! Ainsi « The River », ou les deux morceaux en français « Rester debout » et « Le hamac ». Enfin « Tout doit disparaître » se termine par « I loved this way » dont les paroles sont uniquement composées de titres de chansons des THUGS et qui est chantée par toute la tribu, dont Doudou, Tramber et Tech, présents depuis de longues années.

Les Thugs Tout Doit Disparaitre

Paradoxalement nous sommes à cette époque dans une période où nous n’avons jamais autant composé. Christophe, depuis deux albums, amène beaucoup de compositions, les prémices de ce qu’il enregistra plus tard sous le nom de DROOM MIX pour Vicious Circle. Et Thierry et moi avions notre production habituelle. Les 4 titres inédits présents sur cet inventaire sont là pour en témoigner. Et comme tout se termina sur scène, le 19 Décembre 1999 à La Roche/s/Yon, cet inventaire se clôt par 4 titres live enregistrés lors de la dernière tournée, dans le bruit et l’émotion, comme un juste raccourci de ces années d’aventure.

Lorsque, dans notre premier local de répétition, nous cherchions maladroitement mais déjà frénétiquement à enchaîner les trois accords primaires dignes d’un bon morceau de rock’n’ roll, nous étions loin d’imaginer tout le chemin que nous allions parcourir, avec ce slogan qui nous venait des années punk « Do it yourself ! », et que nous en serions si fiers ! (Eric Sourice, 2004)

Tracklisting TOUT DOIT DISPARAÎTRE :
01- This World is Looking Great    03’30
02- Gone    02’03
03- Rester Debout    04’52
04- Mio-Mio    04’02
05- The River    03’01
06- I’m Scared    03’01
07- Good Way    04’28
08- In Town    02’17
09- Your Smile    03’08
10- I’m Just Hiding    02’33
11- Le Hamac    03’24
12- I loved This Way    04’28

Bonus Tracks (réédition CD Inventaire)
13- You’d Better Grow    02’07
14- My Turn-Around    02’45
15- I’m Lonely    01’16
16- Everybody    02’59
17- Good Way (live)    04’24
18- I’m Just kidding (live)    02’28
19- Side by Side (live)    03’27
20- I’m Scared (live)    02’44

TOUT DOIT DISPARAITRE a été enregistré et mixé par TECH au studio Black Box à Noyant-La-Gravoyère en Mars 1999 et produit par Christophe SOURICE.

« You’d Better Grow », « My Turn-Around », « I’m Lonely » et « Everybody » ont été enregistrés dans le local de répétition de SLOY par Tech en Octobre 1998

« Good Way », « I’m Just Kidding », « Side By Side » et « I’m Scared » ont été enregistrés au Chabada en 1999 par Tech

« Derrière ce titre à double sens se cache une triste nouvelle : Les Thugs mettent fin à leur belle histoire. Pas de split mesquin, non mais plutôt un départ classieux, accompagné d’un ultime missile sonique. »
Eliott Costantini, Rage 45, 1999.