Mad Monster Party « Wandering »

La biographie qui accompagnait leur début-LP Ten Lovers (1990) se terminait par ces mots : « Désolé donc pour les France Dimanche du Rock et les concierges branchés, mais il va falloir parler musique. Car c’est finalement réjouissant de n’avoir rien à dire de ce groupe que : Écoutez !». En effet les quatre d’Angoulême sont des êtres discrets, sans scandale à leur actif, de tournée légendaires ni discours fourre-tout et démago. Tout passe par leur musique. Même leurs pochettes — surtout celle de Ten lovers — sont plutôt sujets à éviter : là n’est vraiment pas leur principal atout.

Le quatuor est plutôt jeune (formation 1989) et c’est sans doute là qu’il faut trouver l’explication de l’étonnante fraicheur de leur trash mélodique, entre Nirvana, Catbutt, Sonic Youth et une pointe Thugsienne (Christophe Sourice et Steve Whitfield, coupables des premiers enregistrements des Mad Monster Party, n’y sont pas étrangers).

Si la voix de Lorenzo a ce quelque chose de désespéré, cet effleurement du micro, la section rythmique des Mad Monster Party appuie de toutes ses basse-batterie pour donner au groupe son aspect résistant, fort, indestructible. Les guitares sont là, en première ligne, mitraillant et bombardant leurs saturations, pour anéantir l’ennemi (l’auditeur). « As Stupid As », extrait de la compilation Black & Noir On Another Planet est l’archétype de la grandeur de ces Monstres Fous : guitares à la fois claires et sales, rythme furieusement furieux et cette étrange voix torturée qui chapeaute l’ensemble.

Pourtant enregistré à la même période que leur premier album, « As Stupid As » dépasse les pépites de Ten Lovers. C’est peut être pour cette raison que les Mad Monster Party se sont empressés de mettre en boite, dans un studio mobile il semblerait mixé à la maison, leur second album (…). Les conditions précaires d’enregistrement et l’urgence de la situation donnent à ce nouveau 8 titres des allures de classique. Les qualités des Mad Monster Party sont ici amplifiés : le désespoir bruyant,la mélodie assassine, l’espace foutrement rempli, la vitesse d’exécution, le rythme cassé, concassé, fracassé.

Les Mad Monster Party peuvent reprendre les Rolling Stones « Complicated », personne n’ira leur reprocher d’aller puiser leurs clins d’œil dans un registre éculé, car il ne s’agit pas pour eux d’académisme mais de violence Rock & Roll.

Personne n’ira leur dire qu’ils ne sonnent pas « français » (mais plutôt Seattle & Co.) parce que là n’est pas le problème : les Mad Monster Party sont parmi les plus actifs membres de l’internationale Trash-Rock, et parmi les plus talentueux. Comprenez-les, Angoulême hormis en Janvier (salon de la B.D.), est une sorte de trou du cul urbain où rien ne se passe. Ça frustre et Les Mad Monster Party ont choisi guitares et micros pour combattre l’inertie et l’ennuie.

Personne n’ira non plus leur faire remarquer que sur scène ils ont un penchant pour l’immobilisme. Car c’est pour mieux se concentrer sur leur entreprise destructive.

Non, l’existence des Mad Monster Party n’est pas le fruit du hasard. Oui, nous avons besoin d’eux, comme eux ont besoin d’imploser car tout est là : les Mad Monster Party ne sont pas un groupe tape-à-l’oeil, démonstratif ou théâtral. Leur malaise est tout ce qu’il y a de plus contenu, d’intérieur. C’est le plus dangereux, car le plus sournois. »

David Dufresne,
Combo n°8, automne 1991

MAD MONSTER PARTY
« Wandering » (version Digital)
01. Sacrifice
02. Before You
03. Strangers
04. Angela
05. Complicated *
06. Love
07. Mad Genius Party
08. Murder Or Suicide
09. All I Do **
10. As Stupid As ***
11. Paper Doll ****

Toutes les compositions sont de Mad Monster Party sauf * par Jagger / Richard / Mad Monster Party.
Enregistré au Mad Monster Party Studio par Lionnel et Mad Monster Party.
Sorti en octobre 1991 sur le label Black & Noir en LP, CD et K7.

** Paru à l’origine sur un 45 tours bonus au fanzine Abus Dangereux, face T (1991).
*** Paru à l’origine sur la compilation On Another Planet (1990) du label Black & Noir.
**** Paru à l’origine sur la compilation La Chair Humaine Ne Vaut Pas Cher (1989) du label Go Get Organized.


Écouter Wandering sur Spotify, Deezer, Youtube, etc…
Acheter Wandering en digital sur iTunes ou Amazon…